Votre chat n’a plus de poils sous le ventre, quelles sont les causes ?

On dit souvent que le pelage reflète l’état de santé de votre chaton. Alors, si vous venez d’apercevoir que votre chat perd des poils, c’est normal que vous vous inquiétiez. Toutefois, sachez que ce problème est assez fréquent chez les chats au cours des mues. Ils sont sujets aux pertes de poils en permanence. Mais si la chute se persiste d’une manière excessive ou prolongée et finit par laisse des zones de peau clairsemée ou dénuée de poils, cela peut être le signe d’une maladie ou d’un trouble de comportement. Il convient lors de déterminer la cause. Il s’agit alors d’une alopécie. Mais c’est quoi au juste ? Quelles en sont les causes ? Zoom.

L’alopécie ventrale : définition

La perte de poils est normale pour tous les chats. Les poils poussent puis meurent et tombent en permanence comme les cheveux humains d’ailleurs. C’est un phénomène naturel. Pour les chats, exceptionnellement, ce phénomène se produit deux fois par an au changement de saison. C’est ce que l’on appelle la mue saisonnière. Toutefois, la mue ne doit pas être confondue avec l’alopécie. C’est un terme médical en dermatologie qui désigne l’apparition des zones de peau à nu chez les animaux. Il s’agit d’une perte anormale de poils chats sur des zones très localisées. Cette dernière est toujours symptôme d’une maladie.

Les causes de l’alopécie ventrale

L’alopécie ventrale ou alopécie auto-induite peut être provoquée par plusieurs facteurs. La réaction allergique est l’un des facteurs de l’alopécie. En effet, votre chat peut être allergique à certains aliments ou aux acariens, mais la dermatite allergique aux piqûres de puces recouvre le 80% des cas. Viennent ensuite les autres maladies parasitaires et endocriniennes qui sont provoquées par un champion, mais peuvent être également un symptôme de diabète ou d’hyperthyroïdie. Il faut aussi envisager les troubles du comportement. Un chat peut perdent des poils lorsqu’il est stressé ou angoissé. Dans ce cas, il a tendance à se lécher excessivement et cela peut entraîner une irritation de l’épiderme et donc chute des poils.

Comment réagir face à l’alopécie ?

Sachez que la perte importante de poils est toujours anormale chez les chats. Vous devez agir rapidement. Il convient alors de consulter votre vétérinaire pour un examen médical. Il peut ainsi réaliser un diagnostic pour déterminer la cause de l’alopécie et recommander ensuite un traitement. Des examens peuvent être nécessaires dans certains cas. Pensez également à traiter votre animale contre les puces et le nourrir avec des aliments de gamme.

Chiens classés en 1er catégorie : quelles sont vos obligations ?
Comment apprendre la propreté à un chiot ?